Deux avis rendus par le Conseil National concernant la kinésiologie et le « toucher pelvien ».

La kinésiologie :

La kinésiologie n’est soutenue par aucune étude ou publication scientifique ne constitue pas au regard de l’article R4321-80 du code de la santé publique un soins fondé sur les données actuelles de la science médicale.

Le toucher pelvien :

« L’attention des masseurs-kinésithérapeutes est attirée sur le fait que la réalisation d’un toucher vaginal ou rectal quelle qu’en soit l’indication thérapeutique, effectué sans avoir au préalable délivré une information claire et loyale et recueilli le consentement du patient peut revêtir la qualification pénale d’agression sexuelle ou de viol. »

En conséquence, la pratique de la kinésiologie serait succeptible d’entraîner votre responsabilité professionnelle. Lire l’intégralité de ces deux avis complet sur finistere.ordremk.fr