Jeunes diplômés

Votre diplôme en poche et vous êtes prêts à plonger dans la carrière qui vous attend. Toutefois, avant de pouvoir vous consacrer à vos patients, il est obligatoire et nécessaire de demander votre inscription auprès du Conseil Départemental de l’Ordre et d’accomplir quelques formalités administratives.

Dans quel département demander son inscription ?

Conseil Départemental de l’ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes du Finistère
34 Rue Jacques Anquetil
BP 61010
29551 QUIMPER Cédex 9

  • Formulaire de demande d’inscription ;
  • Une photocopie d’une pièce d’identité en cours de validité ou extrait de naissance datant de moins de trois mois ou attestation de nationalité ;
  • Photocopie d’un justificatif du domicile ou du cabinet (facture EDF ou GDF ou téléphone) datant de moins de trois mois ;
  • Une photographie d’identité ;
  • Une photocopie du diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute ;
  • Photocopie des autres diplômes (ostéopathe, D.U, autres…) ;
  • Photocopie de l’attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle en cours de validité pour l’année en cours (uniquement pour les masseurs-kinésithérapeutes en activité libérale ou mixte ;
  • Copie du ou des contrats professionnels (exemples : contrat de travail, contrat de remplacement, contrat d’assistant-collaborateur, baux, contrat d’association, statuts de SCM, SCP ou SEL) ;
  • Un curiculum vitae ;
  • si vous êtes de nationalité autre que française, un extrait du casier judiciaire (ou équivalent) de votre pays d’origine et, le cas échéant, de provenance, datant de moins de trois mois ;

RAPPEL

 Formalités spécifiques à l’exercice libéral

  1. La Caisse Primaire Assurance Maladie (CPAM) Du Finistère
    C’est l’organisme principal de gestion de sécurité sociale qui assure le remboursement des soins auprès des assurés salariés (régime général, par opposition aux régimes agricole, indépendants, étudiants…). Seuls les professionnels libéraux conventionnés doivent s’y inscrire. Le régime général couvre 80% des assurés mais il est votre interlocuteur pour tous les autres régimes, pour les relations conventionnelles : la seule inscription auprès de la CPAM vaut pour tous les régimes.
    Les remplaçants n’ont qu’à faire une simple déclaration auprès de la CPAM.
  2. L’Union de Recouvrement  de Sécurité Sociale et Allocation Familiale (URSSAF)
    C’est le percepteur des cotisations pour le compte de l’Assurance Maladie. Le montant des cotisations sert au remboursement des soins aux assurés sociaux, et participe donc au paiement des honoraires des masseurs-kinésithérapeutes ! Tous les libéraux, conventionnés ou non, doivent cotiser à l’URSSAF, conventionnés ou pas. Du fait de la convention entre les syndicats représentatifs et l’Assurance Maladie, le taux de cotisation des masseurs-kinésithérapeutes conventionnés est moins important que pour les non-conventionnés. Dès l’inscription à l’URSSAF, un numéro SIREN, un numéro SIRET et le code APE 8690 E des professionnels de la rééducation vous sont attribués. Les salariés cotisent également mais c’est l’employeur qui verse les cotisations à l’URSSAF.
  3. Carpimko
    Ce sigle signifie la Caisse Autonome Retraite Pédicures-Podologues Infirmiers Masseurs-Kinésithérapeutes Orthoptistes- Orthophonistes. C’est la caisse de retraite obligatoire des libéraux. Elle assure également un rôle de prévoyance et d’assurance décès en procédant au versement de rentes d’invalidité et de capital décès.
    CARPIMKO : 06 Place Charles de Gaulle 78180 Saint Quentin en Yvelines Cedex.  Tél. : 01 30 48 10 00